France
Jeanne Leleu naît en 1898 à Saint-Mihiel dans la Meuse. Sa mère est professeure de piano et son père chef de musique des armées. Elle entre à neuf ans au Conservatoire de Paris et obtient un premier prix de piano en 1913 dans la classe d’Alfred Cortot. Elle s’est déjà fait remarquer en créant avec Geneviève Durony Ma Mère l’Oye de Ravel en 1910. Elle se tourne alors vers la composition. Elle obtient en 1919 un premier prix de contrepoint dans la classe de Georges Caussade et en 1922, année de l’écriture de son Quatuor avec piano, elle remporte un premier prix de composition dans celle de Charles-Marie Widor qui l’encourage à tenter le Prix de Rome. À sa seconde tentative, en 1923, elle remporte le Premier Grand Prix pour sa cantate Béatrix. Son séjour à Rome, jusqu’en 1927, est prolifique, avec notamment Six sonnets de Michel-Ange (1924) pour chant et orchestre, Esquisses italiennes (1926) et Deux Danses (1927) pour orchestre, Suite symphonique (1926) pour instruments à vent et Le Cyclope (1928), musique de scène pour la pièce d’ Euripide. Ses Croquis de théâtre sont créés avec succès aux Concerts Colonne en 1932, comme sa suite symphonique Transparences (1931) basée sur des poèmes de Gide et Valéry, créée en 1933 aux Concerts Straram et reprise en 1935 par la Société des Concerts du Conservatoire. Les critiques saluent notamment sa maîtrise des timbres de l’orchestre. Cette époque voit aussi l’écriture de son Concerto pour piano et orchestre (vers 1935) qu’elle crée elle-même en 1937 aux Concerts Lamoureux. Elle se fait aussi remarquer pour ses ballets. Un jour d’été est donné en 1940 à l’Opéra-Comique et repris après la guerre. Une commande de la Radiodiffusion française en 1947, Femmes, qui évoque les rôles typiques de femmes dans les opérettes, est aussi conçue comme un ballet. Nautéos, ballet en trois actes, est créé à Monte-Carlo en 1947 et repris à l’Opéra et à Covent-Garden en 1954, l’année où elle est nommée professeure d’harmonie au Conservatoire, un poste qu’elle conservera jusqu’en 1965.

– Florence Launay d’après Odile Bourin –
Œuvres référencées sur Demandez à Clara
[Musique de chambre (max. 9 instruments)]
Quatuor - trio à cordes, piano - 1922
[Orchestre]
Transparences - orchestre symphonique - 1931
Contributeur : Présence Compositrices - dernière mise à jour 23 juin 2022

SUGGÉRER UN COMPLÉMENT D'INFORMATION SUR CETTE FICHE ?
ÉCRIVEZ-NOUS !

Fiche concernée : LELEU Jeanne de LELEU Jeanne

Fiche concernée : LELEU Jeanne

Infos complémentaires

14 + 10 =

* mentions obligatoires