France
Pauline Viardot naît Pauline García à Paris en 1821 dans une famille de musicien.nes d’origine espagnole : sa mère, Joaquina Sitches, est cantatrice, son père, Manuel García, est un ténor célèbre, également compositeur, sa sœur aînée, Maria Malibran, sera une des cantatrices les plus renommées du XIXe siècle et son frère, Manuel García junior, deviendra un célèbre professeur de chant. Elle apprend jeune le piano ; Chopin et Liszt loueront son talent. Elle devient à l’adolescence élève de composition d’Anton Reicha, en cours privés, mais interrompt ses études avant d’apprendre l’orchestration. Malgré son désir de devenir pianiste, elle est conduite par sa mère, sa professeure de chant, à embrasser une carrière de cantatrice, devenant comme sa sœur une célèbre diva. Dès 1843, elle se fait remarquer par la publication d’un album vocal qui par ses formes et la qualité de la partie de piano la place à l’avant-garde du genre de la mélodie. L’album de 1850 confirme cette inspiration. À partir des années 1860, qui voient la fin de sa carrière de cantatrice, elle intensifie sa production et laissera près de trois cents œuvres, essentiellement des pièces vocales avec piano sur des poèmes en français, allemand, russe, espagnol, italien et anglais, qui la placent parmi les meilleurs compositeurs de mélodies du XIXe siècle. Très attachée au monde du salon musical et professeure de chant recherchée, elle compose aussi plusieurs opérettes avec piano sur des livrets de son ami Ivan Tourguéniev, qui permettent à ses élèves de s’initier à l’art lyrique. L’une d’elles, Le Dernier Sorcier, créée dans sa villégiature de Baden-Baden en 1867, est reprise avec succès en 1869 à Weimar dans une orchestration d’Eduard Lassen, lui valant la commande d’un opéra, une chance qu’elle ne saisit pas. On peut supposer que, comme pour son projet d’ouvrage avec George Sand sur La Mare au diable, finalement abandonné, ses lacunes en instrumentation l’ont freinée pour pouvoir s’exprimer pleinement dans le genre lyrique.

– Florence Launay –
Œuvres référencées sur Demandez à Clara
[Instrumental (solo)]
Au Japon, VWV 2009 - pantomime en un acte
Défilé Bohémien, VWV 3011 - piano à quatre mains
Deux Airs de Ballets - piano - 1885
Gavotte, VWV 3007 - piano - 1885
Moderato, VWV 3008 - piano - 1885
Sérénade, VWV 3015 - piano - 1885
Suite arménienne (Quand même!) - piano quatre mains - 1904
[Musique de chambre (max. 9 instruments)]
Berceuse, VWV 3003 n°3 - violon, piano - 1867
Bohémienne, VWV 3003 n°2 - violon, piano - 1867
Mazurka, VWV 3003 n°4 - violon, piano - 1867
Romance, VWV 3003 n°1 - violon, piano - 1867
Tarentelle, VWV 3003 n°6 - violon, piano - 1867
Vieille Chanson, VWV 3003 n°5 - violon, piano - 1867
[Musique vocale]
À la Fontaine, VWV 1133 - mélodie - 1884
Aime-moi, VWV 4020 - mélodie - 1864
Aimez-moi, VWV 1121 - mélodie - 1886
Album de Madame Viardot-Garcia - voix, piano - 1842
Ave Maria,VWV 1214 - soprano solo, chœur de femmes à trois voix, piano
Belle Yoli, VWV 1134 - mélodie - 1884
Berceuse, VWV 1119 - mélodie - 1884
Bonjour mon cœur ! VWV 1072 - voix élevée, piano - 1895
Cendrillon, VWV 2005 - opéra-comique en trois tableaux - 1904
Chanson de la Pluie - soprano, piano - 1867
Chant du Soir, VWV 1063 - mélodie - 1866
Chœur des Bohémiens - deux voix de femmes solistes, chœur de femmes à trois voix, piano - 1867
Chœur des Elfes - soprano solo, chœur à deux voix égales, piano - 1867
Chœur des fileuses - chœur de femmes à trois voix, piano
Coquette, VWV 4025 - mélodie - 1864
Cruel, ta perfidie, VWV 4004 - voix, piano - 1886
Dernier Aveu, VWV 1104 - mélodie - 1880
Désespoir, VWV 1138 - mélodie - 1886
En Mer, VWV 1084 - mélodie - 1849
Faible Cœur, VWV 4028 - mélodie - 1864
Géorgienne, VWV 1066 - mélodie - 1866
Hai Luli, VWV 1106 - mélodie - 1880
Havanaise, VWV 1019 - soprano, mezzo-soprano, piano - 1880
Havanaise, VWV 1019 - chœur de femmes à deux voix, piano - 1880
Insomnie, VWV 1121 - mélodie - 1884
L’Abricotier, VWV 1031 - chanson servienne - 1842
L’Absence, VWV 1046 - mélodie - 1849
L’Énigme, VWV 1092 - mélodie - 1884
L’Oiselet, VWV 4021 - mélodie - 1864
L’Orage, VWV 1069 - mélodie - 1866
La Beauté, VWV 4026 - deux voix, piano - 1864
La Chapelle, VWV 1017 - ballade - 1842
La Danse, VWV 4031 - mélodie - 1864
La Fête, VWV 4027 - mélodie - 1864
La Jeune Fille, VWV 4029 - mélodie - 1864
La Jeune République, VWV 1215 - ténor solo, chœur SATB, piano
La Jota, VWV 4041 - deux voix, piano - 1846
La Luciole, VWV 1087 - mélodie - 1849
La Main, VWV 1103 - mélodie - 1880
La Marquise, VWV 1053 - mélodie - 1888
Ladinderindine, VWV 1125 - soprano, mezzo-soprano, piano - 1886
Ladinderindine, VWV 1125 - chœur de femmes à deux voix, piano - 1886
Lamento, VWV 1139 - mélodie - 1886
Le Miroir, VWV 1114 - mélodie - 1884
Le Roussignolet, VWV 1124 - voix, flûte, piano - 1886
Le Vase Brisé, VWV 1149 - mélodie - 1904
Le Vase Brisé, VWV 1149 - mélodie - 1884
Les Attraits, VWV 1052 - mélodie - 1893
Les Bohémiennes, VWV 4019 - deux sopranos, piano
Les Bohémiennes, VWV 4019 - chœur de femmes à deux voix égales, piano
Les Cavaliers, VWV 4039 - soprano, mezzo-soprano, piano
Les Cavaliers, VWV 4039 - chœur de femmes à deux voix égales, piano
Les Trois Belles Demoiselles, VWV 1126 - soprano, mezzo-soprano, voix d'alto, piano - 1886
Les Trois Belles Demoiselles, VWV 1126 - chœur de femmes à trois voix, piano - 1886
Les Trois Belles Demoiselles, VWV 1126 - trois voix, piano - 1886
Liberté, VWV 1151 - chanson de page
Madrid, VWV 1136 - mélodie - 1887
Madrid, VWV 1136 - mélodie - 1884
Marie et Julie, VWV 1086 - mélodie - 1849
Ô pauvre âme! VWV 4005 - voix, piano - 1886
Parme, VWV 1142 - mélodie
Péronelle, VWV 1147 - mélodie - 1884
Plainte d’Amour, VWV 4024 - mélodie - 1864
Plus d’espérance! VWV 4008 - voix, piano - 1886
Poursuite, VWV 1148 - mélodie - 1884
Premier Trouble, VWV 1127 - soprano, quatuor à cordes
Rêverie, VWV 1024 - deux voix de femmes, piano - 1884
Rêverie, VWV 1024 - chœur à deux voix égales, piano - 1884
Scène d’Hermione, VWV 1007 - voix de femme, piano - 1887
Seize ans! VWV 4023 - mélodie - 1864
Séparation, VWV 4022 - deux voix, piano - 1864
Sérénade, VWV 1120 - mélodie - 1884
Six Chansons du XVe siècle - cycle vocal - 1886
Solitude, VWV 1044 - mélodie - 1849
Songes, VWV 4006 - voix, piano - 1886
Sylvie, VWV 1118 - mélodie - 1884
Tarentelle, VWV 1088 - mélodie - 1849
Tes Yeux, VWV 4016 - deux voix, 1 piano
Villanelle, VWV 1083 - mélodie - 1849
Contributeur : Présence Compositrices - dernière mise à jour 19 juin 2023

SUGGÉRER UN COMPLÉMENT D'INFORMATION SUR CETTE FICHE ?
ÉCRIVEZ-NOUS !

Fiche concernée : VIARDOT Pauline de VIARDOT Pauline

Fiche concernée : VIARDOT Pauline

Infos complémentaires

1 + 8 =

* mentions obligatoires