Italie
Maddalena Sirmen naît Maddalena Lombardini à Venise le 9 décembre 1745. Les informations manquent sur sa famille, qui aurait fait partie de la noblesse désargentée. Elle est admise à l’âge de sept ans à l’ospedale di San Lazzaro e dei Mendicanti, un des quatre conservatoires vénitiens renommés. Elle y apprend notamment le chant, le violon et la composition et devient vers 1760 l’élève du célèbre violoniste Giuseppe Tartini. Son talent de violoniste se fait déjà remarquer lors des concerts de l’ospedale. Pour pouvoir poursuivre sa carrière hors de l’institution, elle se plie à la règle, se marier, et elle épouse en 1767 le violoniste et compositeur Lodovico Sirmen. Le couple entame en 1767 une tournée couronnée de succès qui les conduit à Paris en 1768. Leur fille, Alessandra, naît en 1769. Maddalena Sirmen commence à publier des œuvres la même année. Fin 1770, son époux rentre en Italie avec leur fille pour occuper un poste de musicien à Ravenne, sa ville natale. Maddalena Sirmen continue seule sa carrière, se produisant à Liège, à Amsterdam, puis à Londres à partir de 1771. Elle intègre ses œuvres à ses concerts, notamment un de ses concertos pour violon à un de ses concerts londoniens en 1772. Lors de sa troisième saison de concerts à Londres, elle se présente également comme cantatrice et mène dès lors une double carrière qui la conduit en Italie, en Allemagne et en Russie. Elle se produit à nouveau à Paris comme violoniste en 1785, sans rencontrer le succès de ses débuts. Elle met alors fin à sa carrière et retourne en Italie, à Naples, puis à Ravenne, et enfin à Venise, où elle décède le 18 mai 1818.

Elle laisse plus d’une vingtaine d’œuvres instrumentales publiées entre 1769 et 1776 chez divers éditeurs, à Paris, Londres, Amsterdam et La Haye, dont Six quatuors à cordes (1769) et Six concertos pour violon (1772-1773). Ces œuvres ont toutes fait l’objet de rééditions. Une Sonate pour violon publiée en 1785 à Vienne sous le nom de son époux serait de sa main. Sa musique montre sa capacité à développer ses nombreuses idées dans des structures originales et sa maîtrise du dialogue entre les instruments. Maddalena Sirmen semble cependant avoir abandonné la composition à partir de la fin de sa carrière d’interprète.

– Florence Launay et Susan Edward, d’après Freia Hoffmann et Anja Morgenstern –
Contributeur : Présence Compositrices - dernière mise à jour 19 juin 2023

SUGGÉRER UN COMPLÉMENT D'INFORMATION SUR CETTE FICHE ?
ÉCRIVEZ-NOUS !

Fiche concernée : LOMBARDINI SIRMEN Maddalena Laura de LOMBARDINI SIRMEN Maddalena Laura

Fiche concernée : LOMBARDINI SIRMEN Maddalena Laura

Infos complémentaires

7 + 11 =

* mentions obligatoires