France
Germaine Sevestre naît en 1897 à Paris dans une famille de la moyenne bourgeoisie. Elle a vraisemblablement commencé l'étude du piano dès son plus jeune âge, avec sa mère. Elle reçoit une éducation religieuse stricte et bénéficie d'une solide instruction. Elle obtient d’abord un brevet d’institutrice.

En novembre 1918, à l'âge de 21 ans, elle réussit l'examen d'entrée au Conservatoire National de Musique de Paris, alors dirigé par Gabriel Fauré. Elle intègre la classe d'harmonie d'Auguste Chapuis et étudie l'histoire de la musique avec Maurice Emmanuel. Sur les bancs du Conservatoire, elle côtoie Germaine Tailleferre, Jacques Ibert, Simone Plé, Yvonne Lefébure, Robert Casadesus... Elle y tisse de solides amitiés qu'elle entretiendra toute sa vie. Cependant, elle interrompt ses études musicales pour se marier en novembre 1919. Elle adopte ensuite le double patronyme de Germaine Coulpied-Sevestre.

Dès les années 1920, elle devient professeur d'éducation musicale dans un collège parisien et donne également des cours de piano à son propre domicile. En tant qu'enseignante, elle ressent le besoin de créer ses propres outils pour faire progresser ses jeunes élèves. À partir de 1933, elle collabore à une première série d'ouvrages pédagogiques publiés aux Éditions Henry Lemoine. En parallèle, elle compose de petites pièces pour la jeunesse, enseigne le chant et accompagne au clavier des cérémonies religieuses.

Son premier recueil pour piano quatre mains, La Ferme de l'Oncle Pierre, paraît en 1939 aux Éditions Max Eschig, sous le nom de G. Coulpied-Sevestre. Elle réussit l'examen d'entrée à la SACEM en 1940 et publie en 1943 aux Éditions H. Herelle deux nouvelles séries de pièces enfantines « à grand effet », sous le titre Je donne un récital.

Les années 1950 voient naître sa collaboration avec les Éditions Philippo, bientôt associées aux Éditions Combre, où elle publie de nombreux recueils pour le piano à 2 et 4 mains destinés aux enfants. Compositrice et enseignante reconnue par ses pairs, elle entame une collaboration avec l’École Normale de Musique de Paris, où elle prépare les jeunes débutants à intégrer les classes supérieures de piano. À leur usage, elle conçoit également sa propre méthode d'apprentissage du piano. En 1966, Christian Manen inscrit l'une de ses pièces au programme du prestigieux Concours international Léopold Bellan.

Au fil des années, elle continue à publier des recueils pour la jeunesse aux Éditions Combre et aux Éditions Henry Lemoine. À partir de 1982, sa santé déclinant, elle cesse son activité musicale puis quitte Paris où elle a passé toute sa vie. Elle décède en 1985 à l'âge de 87 ans.

Outre l'enseignement du piano auquel elle a voué sa carrière, elle a passé plus de 40 ans à composer presque exclusivement pour la jeunesse. Son œuvre, parue entre 1939 et 1980, est aujourd'hui disponible dans sa grande majorité au sein du catalogue des Éditions Henry Lemoine : elle rassemble 6 ouvrages pédagogiques et plus de 200 pièces enfantines en 19 recueils signés du nom de G. Coulpied-Sevestre.

– Cécile Coulpied –
Œuvres référencées sur Demandez à Clara
[Instrumental (solo)]
Divertissements - piano - 1979
Fables - piano - 1975
Histoires sans paroles - piano - 1968
Je donne un récital - piano - 1943
La Ferme de l’Oncle Pierre - piano quatre mains - 1939
Silhouettes - piano - 1970
Sur le piano - piano - 1980
Vous allez entendre… - piano - 1960
Voyage - piano - 1963
Études attrayantes - piano - 1960
Évocations - piano - 1965
Contributeur : Présence Compositrices - dernière mise à jour 19 janvier 2023

SUGGÉRER UN COMPLÉMENT D'INFORMATION SUR CETTE FICHE ?
ÉCRIVEZ-NOUS !

Fiche concernée : COULPIED-SEVESTRE Germaine de COULPIED-SEVESTRE Germaine

Fiche concernée : COULPIED-SEVESTRE Germaine

Infos complémentaires

14 + 7 =

* mentions obligatoires