France
Rita Strohl naît à Lorient dans le Morbihan en 1865, fille aînée d’Élodie Jacquier, peintre, et de Jules Larousse-La Villette, officier et violoncelliste amateur. Élève au Conservatoire de Paris, elle manifeste son indépendance d’esprit en écrivant ses propres leçons de solfège. Elle étudie la composition en privé avec Adrien Barthe. En 1880, elle joue à un examen de piano sa Ballade en sol mineur et récidive en 1883 avec ses Impromptus. En 1884, elle inaugure sa production de musique de chambre avec son Premier Trio, joué à la Société Nationale de Musique en 1886. Suivent une dizaine de pièces dont se détachent un Septuor pour cordes et piano (1890), sa Sonate de la mer pour alto, violoncelle et piano (1893) et sa Sonate dramatique « Titus et Bérénice » pour violoncelle et piano (1898). Elle laissera aussi une cinquantaine de mélodies, composées entre 1887 et 1901, dont le recueil Bilitis (1900). Elle épouse en 1888 un officier de marine, Émile Strohl. Ils ont quatre enfants. Elle perd son mari en 1900. Elle poursuit l’écriture de pièces symphoniques débutée avec sa symphonie lyrique Jeanne d’Arc (1885) et sa suite d’orchestre Atala et René (1887) : entre 1901 et 1904, Symphonie de la forêt, Symphonie de la mer et Trois Préludes. Cette époque marque un tournant dans son inspiration, de plus en plus marquée par la spiritualité. Elle rencontre vers 1903 René Billa, dit Richard Burgsthal (1884-1944), musicien et artiste qu’elle épouse en 1908. Ils conçoivent ensemble la construction d’un « petit Bayreuth », à Bièvres dans l’Essonne, destiné à accueillir ses monumentales fresques lyriques, entre opéra et oratorio, composées entre 1904 et 1923 sur ses propres livrets : un cycle chrétien, un cycle celtique et un cycle hindou. Le projet est interrompu par la guerre puis abandonné par manque de moyens financiers. Des extraits du cycle chrétien seront interprétés en 1931 aux Concerts Lamoureux. Notons que la grande majorité des œuvres de Rita Strohl est restée inédite.

– Florence Launay –
Œuvres référencées sur Demandez à Clara
[Instrumental (solo)]
Thème et Variations - piano - 1900
[Musique de chambre (max. 9 instruments)]
Solitude - violoncelle, piano - 1897
Sonate dramatique – Titus et Bérénice - violoncelle, piano - 1898
[Musique vocale]
Cloches de Noël - voix grave, piano - 1895
Dix Poésies mises en musique - voix moyenne, piano - 1901
Madeleine - voix grave, piano - 1897
Sonnet - voix moyenne, piano - 1897
Liens utiles
Contributeur : Présence Compositrices - dernière mise à jour 18 janvier 2022

SUGGÉRER UN COMPLÉMENT D'INFORMATION SUR CETTE FICHE ?
ÉCRIVEZ-NOUS !

Fiche concernée : STROHL Rita de STROHL Rita

Fiche concernée : STROHL Rita

Infos complémentaires

6 + 10 =

* mentions obligatoires